Comment donner du volume à vos massifs de printemps ?

Massif de lunaires blanches

C’est toujours un vrai bonheur de concevoir les massifs de printemps : nous sommes assurés d’avoir des couleurs chatoyantes à la sortie de l’hiver. De plus, la gamme chromatique disponible est très importante.

Toutefois, il existe peu de plantes hautes. Il est donc difficile de concevoir des massifs printaniers volumineux. Bien évidemment, vous pouvez utiliser les narcisses et les tulipes qui vous permettront d’atteindre jusque 55 cm de hauteur selon les variétés.

Vous pouvez donner davantage de volume à vos massifs en utilisant certaines plantes. Mais avant de les découvrir, rappelons les principales espèces utilisées pour le fleurissement de printemps.

Quelles sont les principales plantes basses de printemps ?

L’essentiel des plantes de printemps sont relativement basses et ont une taille inférieure à 20-25 cm.

On retrouve dans cette catégorie des plantes bisannuelles qui réalisent leur cycle végétatif sur deux années civiles. Les plantes se sèment par exemple durant l’été 2017 et fleurissent au printemps 2018. Ces plantes bisanuelles disparaissent aprés la floraison .

Voici les principales espèces utilisées :

  • les pensées
  • les pâquerettes’
  • et les myosotis

D’autre part, on utilise également des vivaces dans le fleurissement de printemps. Elles sont également semées fin de printemps début d’été,  et sont plantées à l’automne pour fleurir au printemps suivant. La différence essentielle est quelles sont capables de vivre plusieurs années. Les jardiniers attentifs pourront alors les replanter à la fin du printemps, lors du démontage des massifs de printemps, en leur accordant les soins nécessaires à leur reprise. Elles refleuriront alors généreusement le printemps suivant.

Voici les principales vivaces utilisées :

  • les alysses saxatiles ou corbeilles d’or
  • les arabis
  • les aubretias
  • les iberis
  • les phlox subulata
  • les primevères elatior

Découvrons à présent les plantes hautes qui donneront du volume à vos massifs de printemps.

la Doronic caucasica, une magnifique vivace

Doronic caucasica

Doronic caucasica “little leo”

La Doronic caucasica “Little leo” est une vivace très intéressante avec une floraison abondante et une hauteur de 60 cm. Elle dépasse ainsi les tulipes si vous les avez intégrées dans la conception de vos massifs.

Les Erysimums et les Giroflées : des plantes avec un port très proches

Même si ces plantes ont des ports comparables, les Erysimums sont vivaces et les Giroflées ravenelles des bisannuelles.

On trouve de magnifiques coloris parmi ces deux groupes de plantes : jaune vif,  jaune vif, jaune orangé, orange, rouge, pourpre.

Les Giroflées se multiplient par graines et les Erysimums essentiellement par boutures.  Elles ont généralement une taille de 30 à 40 cm selon les variétés.

L’Erysimum “Canaries” est une très belle plante mais est un peu l’exception en terme de taille puisqu’il mesure seulement 10 à 15 cm.

Erysimum Canaries

Erysimum Canaries

Voici le très bel Erysimum “Winter Orchids” qui fleurit précocement à partir de janvier-février et dont la hauteur peut atteindre 40 cm.

Erysimum

Erysimum “Winter Orchids”

Giroflée ravenelle Bedder orange, haute de 30 à 35 cm.

Giroflée ravenelle

Giroflée ravenelle “Bedder orange”

Les lunaires, une plante à utiliser sans modération

Ce sont des plantes simples à cultiver et vraiment très intéressantes en terme de fleurissement. On trouve les deux coloris blanc et violet. Il est possible de les associer avec de nombreuses couleurs. Au début du printemps, on voir essentiellement le feuillage comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous.

Lunaire en vert

Lunaire en vert

Puis la plante se développe et la floraison commence en avril et se déroule jusqu’en mai. Les lunaires peuvent atteindre une taille d’un mètre. La hauteur des Lunaires est assez variable et n’a pas l’homogénéité des variétés de plantes sélectionnées comme les pensées ou les pâquerettes. Pour obtenir un résultat harmonieux, je vous recommande de ne pas dépasser une lunaire par m2.

Massif de lunaires blanches

Massif de lunaires blanches


Lunaire biennis pourpre

Lunaire biennis pourpre

En Grande-Bretagne, j’ai découvert une variété blanche à feuillage panaché de crème mais visiblement elle existe également en France. Il s’agit de la lunaria annua “Variegata Alba”. Il s’agit d’une variété particulièrement intéressante que j’ai mis sur ma liste de plantes à tester en particulier pour des associations de couleurs jaune et blanche.

Les pavots, pour varier les formes

Les pavots “bulle de champagne” atteignent 40 à 50 cm et apportent des coloris intéressants. De façon générale, les pavots fleurissent un peu tardivement par rapport aux autres plantes de printemps, bien souvent vers la fin avril sauf exception.

Pavot bulle de champagne blanc

Pavot bulle de champagne blanc

Les camassias leitchini “Caerulea”

les Camassias sont des bulbes dont les fleurs peuvent atteindre 70 cm vers la fin avril. Voici une plante qui se distinguent des précédentes par sa hauteur. Je suis personnellement un peu mitigé quant à son utilisation car l’impact visuel est peu important non seulement à cause de la petite taille de la fleur mais également du fait qu’il s’agisse d’une couleur froide peu visible lorsqu’elle détache au-dessus des autres fleurs bien souvent colorées.

Camassia

Camassia

L’autre inconvénient est que ce bulbe fleurit tardivement.

Camassia leitchini Caerulea

Camassia leitchini Caerulea

Les fritillaires imperialis et persicaria : des fleurs qui surplombent les autres

Les Frittilaires sont des bulbes intéressants. Vous connaissez certainement les Fritillaires imperialis avec leurs clochettes retombantes. On recommande de les planter un peu penchés de manière à éviter l’eau de stagner dans le sommet du bulbe et donc son pourrissement pendant la saison hivernale.

Fritillaire imperialis lutea

Fritillaire imperialis lutea

Fritillaire imperialis rubra

Fritillaire imperialis rubra

J’avais déjà vu les Frittilaires persicaria en catalogue mais cette année, je les ai enfin vus en massifs et il faut reconnaître que ce sont vraiment des bulbes qui méritent d’être davantage utilisés.

La couleur vert pâle de la variété “Ivory bells” s’associe très bien avec le jaune comme pouvez le constater sur la photo suivante. J’ai un véritable coup de coeur pour ce bulbe!

En ce qui concerne la variété persica, elle surplombe également les autres plantes mais sa couleur sombre la rend  peu visible. Elle est donc à utiliser avec parcimonie si l’on recherche un fort impact visuel.

Fritillaires Ivory Bells


Fritillaires Ivory Bells


Fritillaire persica

Fritillaire persica

Voici donc quelques espèces qui pourront donc vous aider à donner du volume à vos massifs de printemps. Je suis sûr que de nouvelles espèces et variétés verront prochainement le jour.

Les photos ont été prises à Annecy.

Vous avez aimé cet article ? Encouragez l’auteur en le partageant, merci.

4 réponses
  1. Révocat
    Révocat dit :

    Article très intéressant les explications sur les plantes sont d’un grand intérêt. J’ai des persicaires sombres dans mon jardin, je ne connaissais pas les blanches, magnifiques. Que ces plates bandes sont belles. J’en ai vu quelques-unes l’autre jour, j’ai bien aimé.
    Cet article apporte des informations sur les plantes utilisées et le rendent utilisable par tous les amateurs de jardin d’ornement. Bravo.

    Répondre
    • Xavier
      Xavier dit :

      Merci Maryse. Le Fritillaire Ivoiry Bells est vraiment une plante à tester dans les jaridns. J’ai vu vraiment de magnifiques massifs à Annecy réalisés avec ce bulbe. A bientôt!

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *